Dom La Nena, Dom la petite, a grandi mais elle fait partie de ces gens qui gardent intact la candeur et la joie de l’enfance. Il suffit de la suivre sur les réseaux sociaux pour s’en apercevoir ! Aujourd’hui, elle revient avec toute sa fraîcheur mais laissant ici et là son précieux violoncelle pour assumer tout ce qu’elle est dans l’album Soyo. Je suis. 

Dom La Nena, un oiseau-migrateur qui s’affirme avec Soyo

« La petite, je suis », chante joyeusement Dominique Pinto dans la chanson La Nena Soy Yo. La Brésilienne aux semelles de vent parcourt le monde depuis toujours et s’installe, mariage oblige :), en France.

Alors qu’elle avait enregistré son premier album Ela dans le studio maison de son ami Piers Faccini au cœur des Cévennes, Soyo a été enregistré à Lisbonne, à Paris et à Mexico, mixé à Sao Paulo et masterisé à Miamo. L’enfant du voyage !

Elle y évoque avec la délicatesse qu’on lui connait, la solitude, le temps qui passe et qui doit faire sens (le sublime Llegare), la nostalgie (Volto jà), les miettes de l’enfance (Menino) ou bien encore l’espoir (Juste une chanson).

dom-la-nena-musique

Dom La Nena – crédit inconnu…

Sa collaboration avec Marcelo Camelo, ancien membre du groupe de rock brésilien Los Hermanos, a apporté aux ritournelles teintées de saudade (héritage oblige cette fois) et riches de mille sons (glockenspiel, batterie délicate, guitare électrique se fondant au violoncelle, piano minimaliste, ukulélé chantant…) une touche de rythmes influcencés de rock indie et de danses latines. Quand ingénue rime avec ingéniosité !

J’ai eu envie d’ouvrir les fenêtres. J’ai voulu apporter quelque chose de plus joyeux, festif et solaire, un peu moins “salon, rideaux et velours !
Dom La Nena

Notons qu’en 2014, Dom La Nena  forme avec Rosemary Standley, Birds on a wire pour un duo malicieux et poétique. Des oiseaux encore, des voyages toujours et des dates en France pour partager la plus belle définition de la musique, son universalité.


DOM LA NENA : site facebooktwitter