Le vendredi 31 octobre, le groupe EZ3kiel avait donné rendez-vous à Stereolux/Nantes. Une rencontre du troisième type pendant plus d’1h30 avec les trois musiciens qui vont déployer une énergie sidérante pour dévoiler en live leur nouvel album, le bien nommé LUX. À la lumière d’une création scénique et technologique toujours plus poussée, EZ3kiel propose une expérience sonore et visuelle extraordinaire.

21h. EZ3kiel arrive sur scène avec une ponctualité à faire rougir de plaisir un horloger suisse.

Pas une minute de plus. Auparavant la foule massive dont on sent se dégager une effervescence a pû découvrir le dispositif scénique appelé, comme un jeu d’enfant, le Magic screen. Composé de 48 projecteurs, les Magic panels,  sur 4 rangées de 12 colonnes, ce tableau lumineux imaginé par Arnaud Doucet et Yann Nguema est contrôlé par un media server développé exclusivement pour ce projet. Aux manettes, deux ingénieurs lumière qui gèrent également des projections vidéo et deux sources laser.

La rencontre a lieu avec la tournée de LUX

Musique et espace ne font qu’un dans un univers cyber-lyrique émaillé de mélancolie, de crépitements électro, de rock soutenu par les machines.Toujours cette dualité entre organique et synthétique, véritable signature du groupe depuis son origine. Et cette précision dantesque qu’exige la combinaison du son et de la lumière dans un jeu parfaitement synchronisé de nuances colorées, d’emploi des lasers et de projections vidéo. Les musiciens deviennent luminescents et plongent l’auditoire dans la fascination déployant tour à tour leur technicité et leur sensibilité. Death in Valhalla en sera le nirvana.

Quand la dernière note est joué, le tour de magie est fini. Les chamanes EZ3kiel saluent chaleureusement la foule envoûtée. Et la tournée LUX va irradier nombre de salles de concert dès à présent avec cette performance remarquable.


Site officiel

Johann Guillon : guitare, programmation, claviers, ebow.
Stéphane Babiaud : batterie, vibraphone, percussions, claviers, voix.
Sylvain Joubert : basse, guitare, claviers.
Yann Nguema : visuel, technologie, machines.