Après un premier EP gagnant, le groupe Fragments dévoile leur premier album « Imaginary Seas ». Beats électro, batterie, guitare et piano sont toujours les palpitants de cette poésie fragile qui chatouille notre imaginaire.

Un premier album audacieux

Depuis 2012, Fragments creuse son sillon et impose son style. Trans Musicales 2014, festival des Vieilles Charrues, festival MaMA à Paris et de nombreuses salles de concerts en France les ont vu insuffler leur énergie sans donner de la voix. L’alchimie de Fragments ? L’expérience et l’adoption du même langage sans parole par ces trois rennais :
– Sylvain Texier (piano, batterie, claviers) mène son beau projet solo The Last Morning Soundtrack,
– Benjamin Le Baron (machines, guitare, claviers), ancien membre du trio de pop F. Hiro, a participé à de nombreux projets musicaux de la scène musicale de Rennes,
– et Tom Beaudouin (guitares) officie également au sein du groupe de post-folk Throw Me Off The Bridge.

fragments-groupe

Fragments, c’est 100% lunettes ! Normal, c’est mieux pour la plongée :) Sylvain Texier, Tom Beaudouin et Benjamin Le Baron

« Imaginary Seas » avec variations de températures

L’acclimatation à l’électronica et au post-rock se fait avec habileté et audace au fil des dix balades de ce premier opus. Immersion dans un autre monde où la descente se fait par palier.
 

Avec lenteur et dans l’atmosphère cotonneuse de « We are Sailors » pour débuter… Des bords d’un lac finlandais (« Helsinki ») aux embruns de l’océan (« Lighthouse »), en passant par l’architecture minérale d’un paysage aride (« Pyramids »), ces Mers Imaginaires emmènent loin. Une musique en eaux profondes qui parle au subconscient. Hypnotique !


Fragments en concert à Nantes au Ferrailleur le 19 février 2016

Photo et artwork de la cover de l’article  © Yoann Buffeteau — Drawing  © Elsa Quintin

Site officielFacebookTwitterSoundcloudBandcamp