Izia, à contre-courant

La rockeuse change de style avec son troisième album sorti ce jour. Elle troque l’anglais pour le français. L’inverse est des plus tendances (Mademoizelle K par exemple) alors saluons cette démarche à  contre-courant.

izia

Artwork : element-s, Jérôme Wiltz

Izia en bonne compagnie

Alors que devient la rockeuse énervée et rebelle s’exprimant en anglais ? Nouveau label, nouveau son, nouveau style. La fille d’Higelin se ré-invente avec Johnny Hostile (Savages, Lescop) à la réalisation. Une pop-rock toujours enflammée alternant avec un univers plus feutré et arty.

Un feat avec Oreslan et deux textes cosignés (Hey, Tomber) avec Lescop plus tard, on sirote cet album frais et doux amer -il est souvent question d’histoires d’amour contrarié- au bord de la piscine. N’en déplaisent aux Inrocks, Izia VF nous fait surfer La vague avec la même énergie que la version anglaise !


site officiel facebook twitter