Mein Sohn William, mélangeur de genres pour une musique qui ne tourne pas rond dans son nouvel album Every day, in every way !

Mein Sohn William, Géotrouvetout de la musique avec Every day, in every way

Prenez un kaléidoscope, tournez-le. Ce que vous voyez est l’expérience que vos oreilles vivent en écoutant Mein Sohn William. Every day, in every way sorti chez Ici d’ailleurs est un patchwork de sons vintages et d’humeurs pop-rock. À l’origine du projet, Dorian Taburet, élève brestois devenu étudiant rennais en art.

En 2008, il commence à bricoler avec plein d’instruments. S’ensuivent un EP Orchestre National et l’album éponyme en 2012 défendus par des prestations scéniques. Ce one-man band mouille le maillot lors de performances sonores survoltées.

Leather, clip d’un fan de foot

Pour le second album, Every day in every way, ce Géo Trouvetou du son découvre un copain de jeu nantais aussi déglingué que lui en la personne d’Antoine Bellanger alias Gratuit. La première mi-temps débute et les passements de jambes nous laissent sur place. Chaque titre touche son but, marqué par un rock dadaïste lo-fi singulier et ludique. Il ne ressemble à rien. Et c’est le plus beau compliment qu’on puisse lui adresser ! Ovation du stade. Rendez-vous en live pour la troisième mi-temps !

Pour Leather, un titre hommage à… écouter donc, Mein Sohn William rejoue le match Nantes-Rennes avec une chorégraphie  footballistique à faire rougir de plaisir la FIFA.


Mein Sohn William sera en concert  le 30 juillet en Baix de Morlaix et le 23 août au Festival Terra Incognita (52)

site officiel – facebook