Interprète fétiche de Nouvelle Vague, Mélanie Pain a dévoilé son troisième album « Parachute ». Nappes électro et arpèges de piano défient la gravité de ses 10 titres, 10 cartouches qui explosent et libèrent le chant fragile de Mélanie et ses mots flingueurs.

Mélanie Pain, de la Nouvelle Vague à « Bye Bye Manchester »

Originaire de Caen, Mélanie Pain y passe toute son enfance. Très jeune, elle se passionne pour la musique. Après des études en sciences politiques à Aix-en-Provence, elle part s’installer à Paris et découvre le monde -impitoyable- de la communication.

C’est à cette époque que Mélanie Pain effectue ses premiers pas dans le monde professionnel de la musique, en participant aux disques new wave de… Nouvelle Vague. Mélanie Pain fait connaître sa voix singulière et ingénue.

melanie-pain-album

© Mélanie Pain – Tous droits réservés

En 2009, Mélanie Pain dévoile son amour pour la chanson française, la pop anglo-saxonne et le folk américain dans son premier album « My Name ». « Ignore-moi » en sera sa chanson porte-parole écrite par Jacques Duvall (auteur pur Alain Chamfort, Daho ou Birkin) et « Helsinki » porté par Julien Doré.

De son Casio 80’s sort le deuxième album « Bye Bye Manchester » réalisé avec Albin de la Simone qui la conforte dans le salon de la french pop aux côtés de Coralie Clément et de Françoiz Breut.


« Le Parachute » de Mélanie Pain

2016, on ouvre le « Parachute » loin de ses précédentes influences pop-folk ! Made in french à 90% avec un son mêlant grand piano, harmonies classiques et textures électro. Pour s’offrir ces sonorités nouvelles, Mélanie Pain s’est accordé le jeu et la production subtile de Gaël Rakotondrabe, pianiste et arrangeur sur la dernière tournée d’Anohni (autrefois « Antony and the Johnsons ») et de Coco Rosie.

Ces textes parlent pour la plupart de sujets qui sont douloureux chez moi et j’ai trouvé que ça m’apaisait beaucoup. Ce n’est pas en chantant des chansons joyeuses qu’on est joyeux, parfois on a besoin de choses plus sombres et ca nous allège, d’où l’idée d’appeler l’album Parachute. Je me sentais légère après chaque texte.Mélanie Pain


Ces mélodies pleines de spleen et de passions servent les questions de l’amour et de la mort : l’amour sécurisant (« Lèvres rubis »), l’amour perdu (« Jette »), la déclaration d’amour (« Le mot »), l’amour charnel (« Là où l’été »), la mort (« Dans une boîte »), la guérison du désamour (« On dirait »), l’amour comme don de soi pour la vie (« D’un bout à l’autre ») et la folie d’une femme (« Comme une balle »).
Ses thèmes et la qualité de ses textes en font un délicieux album romantique électro-pop !  

On retrouvera Mélanie Pain sur le nouvel album de Nouvelle Vague, « I Could Be Happy » à paraître le 2 novembre.


Facebook : Mélanie Pain — Site : melaniepain.com  I  Artwork de Jeff Gaudinet