Deux jours pour découvrir l’ancienne rivale de Lisbonne, reine de l’azulejos et… du porto. Tour à tour, la ville vous montrera son visage de vieille dame surannée avec ses ruelles escarpées et ses églises, puis ses quartiers arty et modernes dont le joyau d’architecture contemporaine, la Casa da Mùsica.

Première soirée à Porto

Des carreaux de faïence émaillée (azulejos), du linge séchant au balcon, des immeubles Art Nouveau côtoyant un édifice baroque ou une maison décrépite, Porto apparaît authentique et contrastée.

Hébergement

Ce petit hôtel de charme installé dans un immeuble typique de Porto, The Poets Inn, est idéalement situé et m’accueille porte grande ouverte. Des chambres aux matières naturelles (pierre et bois) et aux couleurs pastels portent chacune le nom d’un écrivain. Anaïs Nin me sera dédiée ! L’accueil au poil (de cochon) est souriant et chaleureux. À l’image de l’ensemble du séjour :)

Casa da Mùsica

Avant de rejoindre le restaurant -réservé via internet quelques jours auparavant pour éviter de finir dans un attrape-touriste beurk- je passe par la case « musique » avec la Casa da Mùsica. N’ayant pas pû tout visiter (pour info, il y a des visites guidées), j’ai scruté le polyèdre sous toutes ses faces, notamment celle du dessus qui est surprenante, et l’intérieur l’est tout autant, grâce à ces photos. À voir !

Restaurant végétarien

J’ai été agréablement surprise par le nombre de restaurants et de plats végétariens à Porto. Ce n’est pas un gros mot là-bas, youpi ! Essência a chatouillé les papilles du début à la fin, du pain-beurre-à-l-orange jusqu’à la mangue-basilic en passant par le quinoa-avec-plein-de-légumes-qui-festoient dans un cercle de pesto à l’ail des ours… Adresse divine ! Très chic pour un portugais moyen mais pour nous autres français, c’est un établissement avec un très bon rapport qualité/prix (30€, et tous les extras sont payants, comme en Italie ou en Espagne).

City-break improvisé pour la première journée

Entre sites incontournables et chemin de traverse, je découvre la ville au relief marqué sans circuit préconçu. Un Porto populaire et créatif se montre sans chichis, généreuse et pleine de vie ! Tour d’horizon de mes endroits préférés.

La rue Miguel Bombarda

Certainement la rue la plus arty de Porto. Ò Galeria ravira les amoureux d’illustrations et de peintures. On retrouve d’ailleurs certains de ces artistes à l’œuvre dans la rue Bombarda et la rue Cedofeita.

Pour boire un thé ou pour l’heure du déjeuner, Rota do Chà vous dévoile sa cour intérieure à l’ambiance zen et aux mets délicieux.

Porto, ville portuaire

Et vous me direz rien d’étonnant avec son nom. Les façades des immeubles abandonnées gardent la trace d’une belle époque où son commerce florissait, où le vin coulait dans les veines quand le fado chuchotait sa peine. On est bien loin de cette ambiance sur le quai de la Ribeira qui voit aujourd’hui un flot de touristes flâner et enjamber le Douro grâce au ponte Dom Luis I de Monsieur Eiffel. Il suffit cependant de s’éloigner de quelques mètres pour retrouver la quiétude portuane…

Une fois le pont passé, vos pieds sont à Gaia. Ce sont ces deux dénominations qui ont donné leurs noms au Portugal : Porto-Gaia ! Ici c’est la terre du Porto. Les rues très minérales conduisent le chaland aux caves à vin et le reconduisent au bord du Douro pour une jolie vue sur Porto.

Porto, ville religieuse

Comme en Italie, il faut faire la tournée des lieux de culte et des édifices religieux : chapelles, églises, cathédrale, cimetières, catacombes… Le choix est vaste pour des styles variés et des panoramas sympas  avec une ascension dans la Tour du Clergé et à la Cathédrale.

Déjeuner à la portugaise chez A Sandeira

Pour 7€, vous déjeunerez une soupe maison, un sandwich à vous damner (ah ce pain !) et un verre de sangria (ou un dessert, chacun fait ce qu’il veut ;) avec un service tout sourire et une ambiance cosy…

D’autres lieux incontournables le deuxième jour

Les jardins du Palais de Cristal

L’endroit vaut surtout pour les superbes jardins surplombant le Douro, et pour le panorama sur le Pont Arrabida, dernier pont avant l’Atlantique. Sans oublier les paons :) Ne cherchez pas le Palais, il ne reste que le nom !

Les jardins du Palais de Cristal

Porto sous un autre angle

Le marché do Bolhao

Le dernier marché de la ville, puisque les supermarchés ont gagné. Classé monument historique, quelques portuans viennent y faire leurs courses au milieu de nous autres, touristes, qui pouvont profiter de ces fruits et légumes bio à prix minis !

La gare Sao Bento

Des murs immenses recouverts d’azulejos, forcément ça fait son ptit effet en entrant…

gare porto

La classe ouais…

Le Palais de la Bourse

Un beau bâtiment néo-classique dans mon souvenir. Lorsque j’y suis entrée c’était le Salon du voyage et j’avoue avoir plus été attirée par les illustrations que par le bâtiment comme on peut le constater avec cette photo…

palais de la bourse

La librairie Lello e Irmao

Pour finir en beauté, LA librairie ! L’extérieur est une invitation à entrer et à découvrir un bijou. Le monogramme et la devise de la librairie qu’on retrouve sur lesvitrages du toit : Decus in Labore (la dignité dans le travail).  Encore et toujours d’actualité ! :)


Voir l’album photo PORTO LE TEMPS D’UN WEEK-END