Le Sri Lanka, île tropicale au soleil de plomb et à l’indice UV au max, est riche d’une civilisation vieille de 2000 ans ! Connu depuis des siècles pour ses épices et ses pierres précieuses, cet émeraude géante baigne dans l’océan Indien, offre des plages dorées, des jungles luxuriantes, des montagnes couvertes de plantations de thé et des temples magnifiques. 

carte-sri-lanka

L’itinéraire en 14 jours depuis Negombo. C’est le moment de commencer à intégrer la prononciation des noms…

Alphabet Singlais

Et voilà les 50 lettres tout en rondeur de l’alphabet cinghalais, la langue parlée par 75% de la population. J’ai évidemment renoncé…

Ayubowan au Sri Lanka

Ayubowan ! Bienvenue ! Pendant quinze jours, c’est Arosha mon guide-accompagnateur. On ne dirait pas sur cette photo, mais Arosha a fait la Légion Étrangère. C’est plus flagrant en randonnée, avec sa foulée et son oeil de lynx !

Déjeuner sri lankais typique chez l’habitant et sa maison fait de bambous, de terre battue et de feuilles de cocotiers : dans mon assiette tressée, je me régale de riz rouge (il y a 30 sortes de riz au Sri Lanka, ça change du basmati !), de daal, de fleurs de bananes et de papadums. Pour conclure, un dessert traditionnel composé de fruits frais et de lait caillé de buffle au sirop de palmier.

Le Rocher du Lion, palais royal

À Sigiriya et à 180 mètres d’altitude , le Rocher du Lion est le petit Versailles du Ve siècle. Une prison dorée pour le roi parricide Kasyapa qui y vécu 18 ans, parano, pensant qu’un jour son demi-frère viendrait se venger. Ce qu’il ne fit pas. Forcément il lui fallait bien 200 concubines et 3 piscines pour essayer de se détendre…

Polonnaruwa, re-palais royal!

Découverte à vélo (le site est grand) du palais royal de Polonnaruwa, du temple de Shiva et de temples bouddhistes dans lesquels j’entre avec plaisir pour trois raisons : on y va pieds nus, ça sent bon l’encens (et pas celui qui te gratte la gorge) et c’est coloré ! Tout est fait pour qu’on s’y sente bien. Cette philosophie bouddhiste, adoptée par 70% de la population, et son iconographie, changent radicalement de notre religion nationale. J’y reviendrai bientôt avec la crème de la crème des temples !

 

Petite pause. Siroter une noix de coco avec deux dames qui ont la banane.

Polonnaruwa noix de coco

Les offrandes florales. Appelées ikebana  c’est une tradition d’art floral qui remonte à plus de treize siècles. Le Japon a reçu l’art floral de la Chine au début du VIIème siècle. La dynastie Tang rayonnait alors sur tout le monde oriental et les ambassadeurs japonais ramenèrent avec le bouddhisme la coutume des offrandes florales aux autels bouddhiques et aux stupas qu’on retrouve au Sri Lanka.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Hindouisme est la deuxième religion après le Bouddhisme (qui est une philosophie, je le répète parce qu’Arosha y tient). Elle vénère la nature, alors hop, dès qu’il y a un ptit arbre sympa on y glisse le matos pour se recueillir.

DSC04370

Temple d’Or de Dambulla

Monastère rupestre de Dambulla, le monastère 5 étoiles, la star ! Cinq temples dans cinq grottes, datant pour la plus ancienne du XIIe siècle, et pour l’autre une chic tapisserie de feuilles d’or. Ce sont des épisodes de la vie de Bouddha qu’on voit peint sur 1800m2 dans un feu d’artifices de couleurs et de fleurs. Epoustouflant. Sans parler de l’ascension à 160 mètres avec les singes qui nous font en direct le kamasutra. Quel pays de paix et d’amour… Depuis 2009 tout du moins, date de la fin de la guerre civile. Même si on a l’impression que le couvercle a juste été posé sur une marmite toujours en ébullition.

Au pays de Kandy !

Pause déjeuner. Au sein du temple de la Dent de Bouddha à Kandy, deuxième ville du pays, un petit curry roulé dans le papier journal. Et oui, les bouddhistes aiment les animaux puisqu’ils ne les mangent pas et ne les font pas travailler. Dès lors, ils gambadent partout, même dans les temples ils sont les bienvenus !

DSC04611

 

Le temple de la Dent de Bouddha. LE lieu sacré près du Lac de Kandy puisqu’il détient LA dent de Bouddha ! Et puisqu’il est question de dent, on y voit également beaucoup de défenses d’éléphants… J’imagine que les bouddhistes de l’époque les ont trouvées par terre. Des fleurs de lotus, des drapeaux colorés, des fontaines, des tenues blanches, des gravures, des… la liste est longue et aucune description ni photo ne saurait être à la hauteur de la beauté des lieux et de la ferveur qui y règne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pause déjeuner. Au milieu d’une rizière, un festin simple et succulents avec produits locaux

Le Jardin du Roi. Il est devenu le Jardin Botanique de Peradeniya et a cette charmante particularité d’être peuplé de chauves-souris frugivores, impressionnant !

Temple Gadaladeniya. Perché sur un rocher de granit, il recèle des peintures anciennes et des gravures d’éléphants

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En route vers le prochain temple, Embekke

Mais avant un petit volley improvisé ! Au détour d’un chemin, je tombe sur deux fillettes qui jouent au volley et qui m’envoient leur ballon pour partager le sport national sri lankais. Heureusement que mes bases de cours de sport au collège sont revenues, hop manchette !

Rencontres variées

Fabrication du batik. Conditions de travail difficile. Dans l’atelier, les vapeurs de cire chaude entêtent le temps de la visite…

Gare. Prendre le train au Sri Lanka relève de la petite attraction pour nous autres, européens. On peut humer l’air par les portes laissées ouvertes pendant que le train va clopin-clopant sur l’unique voie de chemin de fer du pays.

Nuwara Eliya,  tea time !

Près de Pupurassa, région de moyenne montagne, les plantations de thé dessinent le relief. La présence british au Sri Lanka ne fait plus de doute avec les bâtiments qui nous font repartir en Europe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parc national Horton Plains.

Ambiance africaine avec sa savane herbeuse et sa richesse en faune et en flore !

Confessions intimes

Joli éclectisme avec le Bouddhisme qui côtoie l’Hindouisme, l’Islam et le Catholicisme. Et l’un (le Bouddhisme) n’empêche pas de se convertir aux autres puisque c’est… une philosophie (c’est bien vous suivez) ! Ce qui donne un emploi du temps spirituel chargé.

J’irai dormir chez les moines

Accueillie pour une nuit avec les moines près de Liyangahawela. Cérémonie avec quelques villageois, moment impressionnant d’autant plus qu’il y a une coupure d’électricité. Et le regard perdu dans la lueur des bougies et les prières psalmodiées, le recueillement et la méditation s’invitent naturellement.

Parc national d’Udawalawe puis Beruwela

Nouvelle séance émotion dans ce parc où on se retrouve vite entourés de nombreux compagnons à poils ou à trompes ! Buffles, pélicans, crocodiles et bien sûr éléphants font de cet endroit un petit paradis pour les amoureux de la nature. C’est juste beau.

Galle, ancien comptoir de commerce et ville fortifiée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mine de pierres précieuses

Le Sri Lanka est le pays qui a la plus forte densité de pierres précieuses au monde ! Autant dire qu’il y a une mine d’or à se faire pour certains… Alors qu’on devine aisément le salaire du chercheur qui a les deux pieds dans la boue. Celui qui plonge au fond de la mine avec une agilité incroyable (c’est qu’il y a de la profondeur et tout ceci sans matériel de sécurité bien sûr) et qui distingue les pierres précieuses des vulgaires cailloux (impossible de voir la différence après qu’il les ait nettoyées, sacré savoir-faire !).  Ensuite direction l’atelier des pierres précieuses pour faire briller saphirs, topaze ou pierre de demi-lune, emblématique de l’Ile. Bref, comme pour le batik, les conditions de travail ne m’invite pas au shopping (de toute façon je ne suis pas très saphir, je préfère les ptits bracelets-ficelles-porte-bonheur que nous mettent les moines bouddhistes :).

La chasse à la baleine

Il s’agit bien sûr d’une chasse à l’image. Et c’est du sport de voir une baleine et de la photographier ! Surtout quand on a une Monique qui s’aggrippe à votre jupe pour se rattrapper à chaque mouvement du bateau… Emotion intense quand le géant des mers nous fait l’honneur de montrer son dos et sa queue. Quand il expulse l’air, nous retenons notre souffle. Moment incroyable du petit homme devant la grandeur de la nature.

26 décembre 2004, le cataclysme dans l’Océan Indien

Ce jour-là le tsunami frappe plusieurs pays d’Asie dont le Sri Lanka, notamment la côte sud. En 30 minutes, la vague déferlante emmène 50 000 personnes. 12 ans plus tard, restent des maisons sinistrées, des sépultures disséminées le long de cette route reliant Galle à Colombo, qui sont les empreintes indélébiles de ce jour inoubliable.

La capitale économique sri lankaise, Colombo

Visite dans la ville dont on voit les principaux attraits : la Mairie et ses faux airs de Maison Blanche construite quand elle était encore une colonie britannique (je dis ça, je dis rien…), des stades de cricket, un temple sur pilotis, les bâtiments de la période hollandaise et britannique, la balade familiale sur la plage menant au port… Les constructions modernes vivent avec harmonie avec les architectures anciennes.

Et après 25 ans de conflits intérieurs qui se sont achevés officiellement en 2009, espérons que ce petit pays riche de ses contrastes (nature, culture) et de ses différences (religieuses, ethniques) continue de mener une vie paisible et de filer la banane à ses charmants habitants.


VOIR LE DIAPORAMA PHOTOS complet du Sri Lanka