Quand Tohu Bohu, média musical des Pays de la Loire, demande à Vide Cocagne, éditions nantaises de BD et fanzines, de les fournir en chroniques musicales voici ce que ça donne : une dose d’humour, de style graphique et… de musique !  C’est de la bonne !

Vide Cocagne , le plein d’idées et de BD

La BD numérique trouve avec Tohu Bohu une plate-forme de choix. Elle offre en ligne les chroniques musicales d’illustrateurs qui dessinent, au gré de leur humeur et de leurs goûts musicaux.

Tu aimes les GIF de gladiateurs ? Monsieur Vegas t’a fait plaisir !

Un exemple ? Le dernier en date s’appelle Monsieur Vegas. Il nous parle de hip hop US et de rap français à la sauce gladiators et GIF animé ! Forcément ça rentre comme dans du beurre. Normal vous me direz, c’est un illustrateur breton, rennais plus exactement qui mérite qu’on jette un oeil sur son tumblr et l’autre sur son portfolio de graphiste indépendant.

monsieur vegas

Clique sur l’image pour voir la BD — Extrait de « Perdu dans la traduction » de Monsieur Vegas, un monsieur très fort

Vide Cocagne, c’est aussi le plein d’artistes

Et c’est ainsi que par > ICI <, on trouve toutes les planches des illustrateurs. Du Hellfest narré par Thomas Gochi au concert de  Rabih Abou-Khalil sous la patte de Fabien Grolleau, l’éventail est large et continue de se déployer au fil des mois sur le site de Tohu Bohu.

À l’image du PROFESSEUR CYCLOPE et d’Arte. Ces chroniques musicales en BD sont une excellente idée qui scelle ce partenariat pour le plus grand plaisir des bédéphiles,

hellfest-bd

Clique sur l’image pour voir la BD — Thomas Gochi et son live report prémonitoire du Hellfest 2015

 

EN SAVOIR PLUS :
Vide Cocagne est une association, créée en 2003 par Thierry Bedouet et Fabien Grolleau. Ils créent d’abord les fanzines Quartier, puis Soudain ! En 2010, elle organise Fumettises premières « Rencontres de la BD curieuse » et lance sa première collection de bande dessinée, Mastadar. Depuis, Vide Cocagne développe cette activité éditoriale, avec la parution de quatre titres dans la collection Mastadar, de cinq numéros du collectif Alimentation Générale, de plusieurs ouvrages hors collection, de la collection Soudain (dont on a beaucoup aimé Les désobéisseurs du service public), et de la collection Sous le manteau, fanzines au tirage mensuel.
La ligne éditoriale de Vide Cocagne se veut très ouverte, avec un souci fort de la narration, un esprit souvent humoristique, et une dimension parfois militante.


VIDE COCAGNE : sitefacebooktwitter