Voici un objet volant bien identifié qui nous envoie manu militari dans le « Space Breizh », morceau introductif de cet album éponyme signé par Zebra (Antoine Minne pour les intimes) et le Bagad Karaez (de Carhaix en bon françois).

Rien n’arrête DJ Zebra et le Bagad Karaez

Rencontrés aux Vieilles Charrues en 2008, ils décident de mener binious et bombardes battants une aventure humaine et musicale. Comme on peut s’en douter, le bagad ne rime habituellement pas avec rock-fusion. « Plus rien ne m’arrête » vous répondra Zebra qui a invité quelques chanteurs pour faire sonner l’ensemble. Cali, l’un d’eux, nous apostrophe avec humour dans le « Pouvoir des Pierres » d’un « as-tu connu l’orgasme dans le Finistère ? ». Chacun y répondra. Zebra & Bagad Karaez lèvent bien haut le drapeau d’hermines et nous insufflent toute la vitalité du pays granitique avec des titres aussi décalés que magnifiques, à l’instar de « The Unknown Soldier ».

Le timbre grave de Zebra et de Tom Hogg, second hôte,
porté par les binious, bombardes et cornemuses du Bagad exprime les paysages et l’âme bretonne par excellence :
sa force réside dans ses contrastes.

Et c’est un plein soleil radieux qui apparait après les orages et vents puissants. En témoignent « Le Grand Ouest », « Funk-sur-Mer » et « Vive ma liberté » proclamé par Arno, également convié par les Bretons à faire monter le son. Le fest-noz s’achève avec une reprise ô combien inattendue… Surprise ! Dès le 20 octobre, cette galette zébrée va nous donner des fourmis plein les pieds !

Zebracadabra ! Le documentaire en cours de réalisation


DJ ZEBRA : facebook